«

»

Imprimer ceci Article

La police vient (encore) de détruire le campement autogéré de Poitiers !

Poitiers toma la calle

Poitiers toma la calle

Le campement libre, anticapitaliste et autogéré de Poitiers a encore été détruit par la police nationale. Ils ne lâchent pas l’affaire. Nous non plus.

Suite à l’expulsion du campement place de la Liberté, (cf compte rendu journée campement démocratie réelle Poitiers du 07 06 11) et à l’accaparement par la police du matériel de camping, plus d’une quarantaine d’indignés/révoltés/enragés réunis en assemblée avaient décidé de se réinstaller place du marché Notre-Dame le 9 juin.
Hier 9 juin donc, après l’assemblée populaire de 19h sur la place Notre-Dame qui a réuni plus de 80 personnes, un repas gratuit a été partagé autour d’une grande table improvisée, et quelques tentes ont été montées sur place en préparation pour la nuit à venir.

Un peu avant onze heure du soir, une camionnette et plusieurs voitures de police, dont certaines banalisées, se sont alignés sur le parvis de Notre-Dame. Les policiers, menés par le commissaire Siam, en sont sortis, ont rapidement encerclé la trentaine de personnes présentes, et ont contrôlé systématiquement leurs identités. Ils se sont ensuite emparés de tentes et d’autre matériel de camping. Aucun procès verbal n’a été dressé pendant l’opération. Ils sont partis comme ils sont arrivés, bien en ordre, et sans se poser de questions. Ils se sont visiblement dépêché de partir, juste avant l’arrivée d’un journaliste de la presse locale. Des photos suivront.

Pour résumer, l’opération visait visiblement à prendre par la force du matériel de camping, comme celle du 7 juin place de la liberté visait à prendre de la nourriture et des cartons où étaient inscrits des slogans politiques.

Rendez-vous aujourd’hui 10 juin à 10h pour aller chercher notre matériel au commissariat et à 19h pour notre AG quotidienne.

Lien Permanent pour cet article : /2011/06/la-police-vient-encore-de-detruire-le-campement-autogere-de-poitiers/

1 Commentaire

  1. Soraya

    Courage Poitiers Montpellier avec vous, on a eu les mêmes soucis avec la répression . Vous trouverez de nos nouvelles sur notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*